Une caissière risque le licenciement pour avoir ramassé un ticket de caisse


Dans la petite ville de Mondelange, près du Metz, une caissière risque d'être licenciée. Son tort : avoir ramassé il y a deux semaines environ un ticket de caisse ayant au verso un coupon de réduction pour un fast food.
Elle voulait l'utiliser pour faire plaisir à son fils, mal lui en a pris. Selon le Républicain Lorrain, cette représentante du personnel CGT a été peu après «convoquée à la gendarmerie d’Uckange où elle a dû expliquer son geste».
Récupérer un ticket paraît complètement anodin mais c'est assimilé par Cora à un vol car cela serait «sa propriété», explique la caissière sur France Inter.
Une thèse contredite sur Twitter par l'avocat blogueur Maitre Eolas, qui estime «qu'un ticket de caisse est la propriété du client dès l'instant où on lui tend. S'il l'abandonne c'est une res derelicta, chose sans maitre».
Si elle n'est ressortie du commissariat qu'avec un rappel à la loi, la caissière a été ensuite convoquée par Cora pour un entretien préalable au licenciement.
Contactée par Libération.fr, la direction du Cora Mondelange ne souhaite faire «aucun commentaire».
Face aux nombreuses et vives protestations des internautes, sur leur page Facebook les hypermarchés Cora ont annoncé  «comprendre les réactions»et être «actuellement en contact avec la direction de l'hypermarché Cora de Mondelange afin de clarifier cette situation».
Pour raler :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire